Les Siestes

Contrairement à ce que l’on pense parfois, respecter le rythme de sommeil d’un enfant
n’est pas de le coucher quand il le demande ou quand il s’écroule de fatigue mais savoir
repérer les signes de fatigue particuliers de chaque enfant.

Beaucoup d’enfants luttent contre le sommeil, certains même résistent d’autant plus
qu’ils sont fatigués.

Le rôle de l’adulte consiste non seulement à repérer ces signes mais aussi à les apprendre à l’enfant
et à lui enseigner comment apprivoiser son sommeil. Même si chaque enfant a son rythme propre, une connaissance des besoins de sommeil en fonction des âges peut nous aider.

Je respecte le rythme de l’enfant, ses habitudes et le couche soit quand il est fatigué,
soit après le repas du midi pour la sieste principale (13 heures en général).

Après le repas nous nous installons au calme afin de faciliter la digestion et je leur raconterai
des histoires ou écouterons de la musique douce.

Le réveil se fera de façon spontanée. Si l’enfant a « peu dormi », j’attends un moment pour voir
s’il ne se rendort pas, certains enfants ont une période de latence plus longue que les autres entre
les cycles de sommeil.

Si à 16h, après 3 heures de sieste, l’enfant n’est pas réveillé, j’encouragerai son réveil en douceur
en ouvrant la porte, les volets, etc.

Si la situation se reproduit souvent, nous discuterons avec les parents de la conduite à tenir
(remettre une sieste le matin, sommeil nocturne …)

Les enfants dorment sur des matelas fermes et adaptés aux dimensions du lit.
Sur le dos et sans oreillers ni couvertures pour les nourrissons.